Produits vendus en vrac, emballages consignés, sacs réutilisables… Pour répondre aux attentes d’une clientèle désireuse de consommer responsable, des commerçants transforment leur boutique en point de vente « zéro déchet ».

Une épicerie misant sur les productions locales, où les produits sont vendus dans des contenants consignés, où les sacs en plastique sont bannis au profit de cabas en tissu et dont les étagères et vitrines réfrigérées sont achetés d’occasion ou reconditionnées… C’est le concept simple mais efficace du Drivetoutnu, un commerce alimentaire créé il y a 2 ans, aux portes de Toulouse, par un couple d’entrepreneurs inspirés. Depuis, trois autres points de vente ont ouvert dans l’agglomération.

 

Un mouvement qui s’étend

Ce commerce « zéro déchet » surfe sur la vague de la consommation responsable. Une tendance de fond qui pousse le consommateur à réduire sa production de déchets et à consommer local pour limiter son empreinte environnementale. À l’instar du Drivetoutnu, d’autres commerces s’inscrivent dans cette logique vertueuse : boulangeries, primeurs, cavistes, boutiques de produits de soins, ressourceries… Depuis quelque temps, l’idée progresse et fait des émules.

 

Pour l’association Zero Waste France, qui mène campagne en faveur de la réduction à la source des déchets, il est plus que temps d’agir. À l’échelle du pays, ce sont près de 5 millions de tonnes d’emballages ménagers qui sont générés chaque année. Ce qui implique une forte consommation de ressources, mais aussi d’énormes quantités de déchets, car les emballages sont loin d’être tous recyclés. Si 80 % du verre est retraité, seulement 22 % des plastiques le sont. À leur niveau, les commerces « zéro déchet » contribuent à réduire cette surcharge environnementale.

 

S’engager dans la démarche

Pour aider les commerçants qui le souhaitent à s’engager dans cette démarche vertueuse et responsable, l’association Zéro Waste France a édité un guide des bonnes pratiques du commerce « zéro déchet ». Ce petit fascicule, téléchargeable en ligne, présente une douzaine d’actions concrètes à déployer sur le point de vente. Toutes ces pistes potentielles ont été élaborées à partir d’une enquête réalisée auprès de commerçants ayant expérimenté des solutions de réutilisation des emballages. De quoi alimenter sa réflexion, à partir de recettes qui fonctionnent, pour mettre en place sa démarche « zéro déchet ».

 

© Thibault Bertrand – Uni-Médias – avril 2021