Le Crédit Agricole Toulouse 31 a participé au spectacle « Le Gardien du Temple » en soutenant financièrement ce show hors norme avec sa Fondation d’Entreprise.

Du 1er au 4 novembre, les projecteurs se sont tournés vers Toulouse pour l’incroyable spectacle « Le Gardien du Temple », véritable opéra urbain.  Entre 800 000 et 900 000 spectateurs étaient présents pour découvrir les machines géantes qui se sont animées dans le centre historique de la ville rose dont le Minotaure, gardien de Toulouse.

“À travers ces machines vivantes, il est question de rêver la ville et de transformer le regard que l’on porte sur elle, explique le directeur François Delarozière  de la compagnie La Machine. Les scènes doivent se jouer dans les lieux utilisés quotidiennement et pratiqués par les citoyens de la ville, là où on ne s’y attend pas. Nous revendiquons la surprise, le bouleversement du spectateur non captif qui devient public au coin d’une rue.”

L’atmosphère unique du spectacle qui met en scène Astérion le minotaure et Ariane l’araignée trouvera son prolongement dès le week-end prochain, avec l’ouverture de la Halle de la Machine sur le site de « La Piste des Géants », à Montaudran.

La Fondation d’Entreprise Crédit Agricole Toulouse 31 a soutenu cet événement culturel local

Le Crédit Agricole Toulouse 31 est un acteur majeur du développement régional. Fortement impliqué auprès des organisations et des structures associatives à vocation culturelle, économique, sportive, sociale ou humanitaire, il a créé la Fondation d’Entreprise. Son rôle est de soutenir toutes les actions relevant de l’animation du territoire de la Haute-Garonne. Cette structure est aussi une concrétisation des valeurs mutualistes de solidarité, de responsabilité et de proximité qui structurent nos positions et nos actions.

Il était logique pour le Crédit Agricole Toulouse 31 de soutenir ce grandiose événement culturel local.

 

Pour aller plus loin :

La Halle de la Machine
La Halle de la Machine est le nouvel équipement culturel et touristique de Toulouse dans le quartier de Montaudran, sur la Piste de Géants, ancienne piste historique de l’Aéropostale.
Elle présente l’écurie des machines de spectacle, conçues et fabriquées par François Delaroziere et les équipes de la Compagnie La Machine à travers une exposition permanente et vivante.
Pensée comme une invitation au voyage, la Halle de La Machine donne vie à cette extraordinaire écurie de machines sous les yeux du public, rapportant leurs contes et légendes. Elle abrite notamment une nouvelle créature singulière et monumentale, le Minotaure, dont la première apparition est attendue à Toulouse du 1er au 4 novembre à l’occasion du spectacle Le Gardien du Temple.
Une programmation culturelle, un bar-restaurant, une boutique et des espaces de rencontres sont autant d’entrées possibles pour venir découvrir la Halle de La Machine et ses occupants faits de bois et d’acier.
Plus d’infos : https://www.halledelamachine.fr/

 

François Delaroziere

Né en 1963 à Marseille, il est le directeur artistique de la compagnie La Machine, connue notamment pour avoir créé les machines monumentales des Machines de l’île de Nantes. Il est également le créateur de certaines machines de spectacles de la compagnie de théâtre de rue Royal de luxe, dont il a été collaborateur jusqu’en 2005. Diplômé de l’école des Beaux-Arts de Marseille, il explore à travers le mouvement et son expression, de nombreux aspects de l’univers du spectacle, et notamment les plus monumentaux. Il a participé au développement de nombreux projets aussi bien dans le domaine du spectacle de rue que celui de l’aménagement urbain.

Plus d’infos : http://www.lamachine.fr/francois-delaroziere/

 

La compagnie la Machine
La Machine développe aujourd’hui de nombreux projets aussi bien dans le domaine de l’aménagement urbain (Les Machines de l’Ile à  Nantes, Les Animaux de la Place à la Roche sur Yon, le manège Carré Sénart…) que celui du spectacle de rue (Long Ma Jing Shen, Les Mécaniques Savantes, La Symphonie Mécanique, L’Expédition Végétale,  Le Dîner des Petites Mécaniques…). La compagnie est née de la collaboration d’artistes, techniciens et décorateurs de spectacles autour de la construction d’objets de spectacle atypiques. Elle est  dirigée par François Delaroziere. Pour réaliser ses constructions, la compagnie La Machine s’est dotée de deux ateliers à  Nantes et Tournefeuille. De multiples métiers y sont représentés, du spectacle aux métiers d’art en passant par l’industrie et les technologies de pointe. L’homme et ses savoir-faire sont l’essence même du processus de création.

Plus d’infos : http://www.lamachine.fr