La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel autorise les entreprises à créer leurs propres centres de formation d’apprentis. Les deux premiers viennent d’ouvrir leurs portes dans la région montpelliéraine.

Début octobre, deux centres de formation d’apprentis (CFA) ont ouvert leurs portes à Montpellier. Particularité : tous deux ont été créés par des entreprises. Ce sont les premiers CFA de ce type en France. Le premier, consacré aux métiers des services à l’environnement, a été lancé à l’initiative du groupe Nicollin, spécialisé dans la gestion des déchets. L’autre, qui formera des jeunes aux métiers du sport, a été créé par le Montpellier Hérault Sport Club, un club de football de Ligue 1. Une petite trentaine d’apprentis vont rejoindre leurs bancs cette année, avec l’objectif de décrocher un diplôme à l’issue de leur formation et, peut-être, d’intégrer l’entreprise qui les a formés.

Développer l’apprentissage

Depuis la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, les entreprises peuvent librement créer leur CFA. Plus besoin d’autorisation administrative de la part de la région. Une simple déclaration d’activité auprès de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte), assortie d’une convention de formation, suffit. L’objectif ? Élargir l’offre de formation en apprentissage, sur lequel le gouvernement mise ardemment pour combattre le chômage des jeunes.

Le financement n’est pas non plus un obstacle. Conformément à la loi du 5 septembre, il est en grande partie assuré par les branches professionnelles, sur la base d’une prise en charge forfaitaire pour chaque apprenti, qui peut être abondée par la région. À noter qu’à partir du 1er janvier 2021, l’octroi de ces subsides sera soumis à l’obtention d’une certification qualité.

En contrepartie, les CFA d’entreprise doivent garantir à leurs élèves la gratuité des formations, respecter les référentiels de formation en vigueur et diffuser chaque année leur taux de réussite aux diplômes.

Des formations sur mesure

Pour les entreprises candidates, le CFA d’entreprise présente plusieurs avantages. D’abord celui de pouvoir mettre en place des formations parfaitement adaptées à leurs besoins de compétences. C’est aussi un bon moyen de renforcer la cohérence entre la partie théorique et la partie pratique du parcours d’apprentissage. Enfin, la formule permet de promouvoir et développer auprès des apprentis une véritable culture d’entreprise.

De nombreuses entreprises sont sur les rangs pour ouvrir leur CFA. Selon le ministère du Travail, 550 projets d’ouvertures auraient déjà été déposés, dont une bonne partie devrait se concrétiser en 2020.

 

Pour en savoir plus

Ministère du Travail – Kit “Ouvrir votre propre centre de formation d’apprentis”

 

© Thibault Bertrand – Uni-Médias – novembre 2019