Nicolas Sarremejane, lauréat Projets Passion Jeunes 2017, vient d’être nommé Ambassadeur pour la Ville de Toulouse.

Comment avez-vous connu la Fondation ?

J’ai pris connaissance de l’existence de la Fondation Projets Passion Jeunes du Crédit Agricole Toulouse 31 par un conseiller de la Caisse régionale qui m’a expliqué que la Fondation d’Entreprise pouvait aider les jeunes du département dans leurs projets, y compris sportifs.

Quand avez-vous démarré la compétition ?

J’ai commencé à l’âge de 14 ans avec les « valides » et dans le cadre de Handisport. J’ai fait 12 ans de compétition. Mon médecin ORL me déconseillait le Rugby et le football. Il m’a orienté vers le ski alpin, synonyme d’altitude et d’oxygène.

Quelles qualités vous ont été nécessaires pour atteindre le haut niveau avec votre handicap ?

La surdité entraîne la perte d’équilibre. J’ai dû développer des facultés de concentration et être encore plus combatif. Je n’ai jamais été quelqu’un de « normal ». Je suis né avec un problème d’audition et je suis devenu sourd à l’âge de 4 ans suite à un accident. Je me suis habitué à mon handicap dès le plus jeune âge.

Comment vous est venu l’esprit de compétition ?

Mon père était passionné de montagne et de compétition. Il m’a toujours tiré vers le haut. Il était mon Directeur Technique et a géré la préparation de mon matériel.

Nous avons été 2 personnes soudées pour atteindre les objectifs, saison après saison. J’ai perdu mon père l’année dernière. Une semaine après sa disparition, j’ai repris son rôle de Directeur Technique. J’ai dû vite me relever de son absence. Son départ m’a donné envie de confirmer son travail et de continuer à obtenir des résultats.

Vous avez décroché 4 médailles (2 en Or en Slalom et en Géant, 1 d’argent en Descente et 1 de bronze en Super G) lors des Championnats du monde de ski alpin en mars 2017 en Autriche. Quelles qualités avez-vous développé pour y parvenir ?

 Il est indispensable d’avoir une bonne préparation physique, mentale et matérielle ainsi que de la force de caractère. Cela implique d’être bien entouré. Je remercie mes entraîneurs dont le rôle est primordial. Les entraînements physiques ont lieu fin mai puis retour sur le terrain mi-juin sur le glacier Val d’Isère avant d’enchaîner Ushuaïa en septembre puis Tignes et la Suède en automne.

Comment la Fondation Passion Jeunes du Crédit Agricole Toulouse 31 vous a-t-elle accompagné ?

Elle m’a été d’une aide précieuse pour financer la saison. Je suis soutenu par une dizaine de partenaires qui me donnent de la force pour atteindre mes objectifs. C’est un travail d’équipe qui me permet de se sentir moins seul durant la compétition.

Qu’avez-vous ressenti en décrochant vos 4 médailles ?

C’est la récompense du travail que j’ai fourni tout au long de ma carrière. Les blessures font aussi partie de mon parcours (je me suis blessé au genou fin 2013). Ces 4 médailles représentent pour moi quelque chose de très précieux. Néanmoins, je reste humble et je vais de l’avant. Seule la persévérance mène à la victoire. Il faut également beaucoup d’envie, d’engagement et prendre du plaisir.

Quels sont vos prochains objectifs ?

Les Championnats d’Europe Sourds 2018 et les Courses internationales valides de ski alpin (Slalom, Géant, Super G, Combiné, Descente).

J’aimerais aussi me qualifier pour la Finale du Challenge du Moniteur National pour l’Equipe de France.

Pour suivre les aventures de Nicolas Sarremejane :

Facebook 

Twitter 

You Tube

La Fondation du Crédit Agricole Toulouse 31

Elle a accompagné plus de 250 projets depuis sa création en 2006 et a soutenu 24 projets en 2016 dont 8 Projets Passion Jeunes.

Trois fois par an, aux mois d’avril, juin et novembre, le comité d’attribution de la Fondation examine les candidatures ouvertes aux jeunes de 16 à 30 ans, habitant en Haute-Garonne. Les aides financières peuvent aller jusqu’à 4 500€.

Pour le prochain comité, les dossiers peuvent être adressés jusqu’au 15 octobre 2017. Les candidatures peuvent être déposées directement en ligne sur le site de la Fondation