Les aéroports de Paris-Charles-de-Gaulle, de Nice et de Marseille et bientôt d’Orly, proposent un nouveau service payant, en partenariat avec La Poste, baptisé Tripperty. Il permet de récupérer les objets confisqués lors des contrôles de sécurité avant l’embarquement. Jusqu’à présent, ils étaient systématiquement détruits.

Concrètement, si au moment du contrôle des bagages, avant d’entrer en salle d’embarquement, on se fait confisquer un objet, on reçoit un récépissé et une notice expliquant la procédure à suivre pour le récupérer.

On dispose ensuite de 21 jours pour choisir les modalités de récupération en se connectant sur le site www.box.tripperty.com et en saisissant le numéro correspondant au colis indiqué sur le récépissé.

On peut alors choisir entre : le recevoir directement chez soi (service facturé 15 € pour un envoi en France, 20 € pour un pays européen et 30 € ailleurs dans le monde) ; le récupérer à la consigne de l’aéroport dans les 14 jours, moyennant 10 € ; le donner à une association si l’objet est en bon état.

© Sarah Corbeel – Dossier Familial – juillet/août 2018