Vêtements, appareils électroniques, piles, batteries, médicaments, petits extincteurs, panneaux photovoltaïques… Le gouvernement lance une campagne d’information sur le recyclage et rappelle pour l’occasion les déchets qui peuvent être recyclés et valorisés.

En une année, la France produit près de 38 millions de tonnes de déchets ménagers, soit presque 500 kg par personne. Si trier les cartons, les bouteilles en plastique ou le verre est devenu naturel, ce geste l’est moins pour d’autres types de produits. Afin d’inciter les Français à donner une seconde vie à leurs déchets, le ministère de la Transition écologique s’est associé avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et 13 éco-organismes de filières de recyclage pour lancer une grande campagne nationale d’information sur le recyclage. Pour l’occasion, le ministère rappelle le mode de recyclage adapté à onze catégories de produits.

 

Les emballages ménagers

Tous les emballages en verre, en carton et en métal se trient. Pour ceux en plastique, vous ne pouvez trier que les bouteilles et les flacons avec les bouchons, sauf si vous habitez dans une collectivité qui trie tous les emballages en plastique. Pour le savoir, consultez consignesdetri.fr.

– Ce que vous devez en faire : les déposer dans le bac de tri de votre maison ou de votre immeuble, ou dans les conteneurs de tri installés sur la voie publique.

– Ce qu’ils deviennent : les emballages sont séparés selon leur matériau, compactés puis rassemblés en balles de plastique ou de carton, paquets d’acier, d’aluminium et transportés dans les usines de recyclage.

 

Les papiers

Journaux, feuilles volantes, sacs en papier, enveloppes y compris avec fenêtre plastique… quasiment tous les papiers sont recyclables.

– Ce que vous devez en faire : les déposer dans le bac de tri de votre maison ou de votre immeuble, ou dans les conteneurs de tri installés sur la voie publique.

– Ce qu’ils deviennent : les papiers sont envoyés en papeterie pour être transformés en pâte à papier qui servira à fabriquer du papier recyclé, de l’essuie-tout, des boîtes à œufs…

 

Les médicaments non utilisés

Comprimés, gélules, sirops, ampoules, aérosols, pommades, crèmes… Tous les médicaments qui restent dans votre armoire à pharmacie peuvent être valorisés.

– Ce que vous devez en faire : déposez-les dans une pharmacie, même s’ils sont périmés ou entamés. Attention, cela concerne uniquement les médicaments à usage humain.

– Ce qu’ils deviennent : ils sont repris par un organisme agréé chargé de la collecte puis détruits dans des incinérateurs avec valorisation énergétique. La chaleur dégagée à l’occasion de leur combustion est utilisée pour chauffer des bâtiments (logements ou équipements publics) ou transformée en électricité pour l’éclairage.

 

Les textiles et chaussures

Qu’ils soient en bon état ou non, il est possible de leur donner une deuxième vie. Seule condition : les vêtements doivent être propres et secs.

– Ce que vous devez en faire : le site J’ai la fibre du tri recense tous les points de collecte en métropole et dans les DOM-TOM (conteneurs, antennes associatives, magasins de vêtements participants).

– Ce qu’ils deviennent : soit ils seront réutilisés par d’autres, soit ils seront recyclés pour produire des chiffons ou de nouveaux textiles pour l’habillement, l’industrie automobile, l’isolation des bâtiments…

Les meubles et la literie

– Ce que vous devez en faire : s’ils sont en bon état, donnez-les à des associations solidaires comme Emmaüs ou les RessourceriesS’ils sont en mauvais état, déposez-les dans une déchèterie publique ou faites-les reprendre lors de la livraison d’un meuble neuf.

– Ce qu’ils deviennent : soit vos meubles seront réutilisés, soit ils seront démantelés et triés par matière (bois, plastique…) pour être transformés.

 

Les équipements électroniques et électriques

– Ce que vous devez en faire : s’ils sont en bon état, donnez-les à des associations solidaires comme Emmaüs ou les RessourceriesS’ils sont en mauvais état, déposez-les dans une déchèterie publique ou faites-les reprendre lors de la livraison d’un appareil neuf.

– Ce qu’ils deviennent : ceux déposés en déchèterie seront démantelés, dépollués, leurs différents composants recyclables seront récupérés (métaux et plastiques) tandis que les autres seront incinérés.

 

Les piles et les batteries

– Ce que vous devez en faire : le site www.relevonsledefipiles.com vous indique les points de collecte près de chez vous (magasins, mairies et déchèteries).

– Ce qu’ils deviennent : 77 % du poids des piles et batteries sont recyclés en métaux qui servent à la fabrication d’objets comme des couverts en acier inoxydable.

 

Les lampes

– Ce que vous devez en faire : le site www.recylum.com vous donne les points de collecte des lampes près de chez vous (magasins et déchèteries).

– Ce qu’ils deviennent : plus de 90 % du poids des lampes sont recyclés et servent à la fabrication de tubes fluorescents, d’isolants, d’objets métalliques.

 

Les panneaux photovoltaïques

– Ce que vous devez en faire : le site www.pvcycle.fr vous indique les points d’apport volontaire les plus proches de chez vous.

– Ce qu’ils deviennent : le verre recyclé est mélangé à du verre neuf.

 

Les petits extincteurs

Qu’ils soient à poudre, mousse ou eau, ces informations concernent les extincteurs de charge inférieure ou égale à 2kg/2l.

– Ce que vous devez en faire : certains magasins de bricolage, d’accastillage (équipements pour les bateaux) et professionnels de la réparation automobile reprennent les extincteurs usagés à l’occasion de l’achat d’un neuf. Pensez aussi aux déchetteries.

– Ce qu’ils deviennent : ils sont dépressurisés, vidés et les différents composants (corps métallique, agent extincteur, plastiques) sont séparés afin d’être valorisés ou détruits.

 

Les feux de détresse périmés

Les feux à main, fumigènes flottants et fusées parachutes sont des engins de signalement de détresses maritimes.

– Ce que vous devez en faire : rapportez les produits périmés en magasin d’accastillage lors de l’achat d’un produit neuf équivalent.

– Ce qu’ils deviennent : ils sont incinérés et transformés en énergie.

 

© Sarah Corbeel – Dossier Familial – novembre 2018