Le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé les seuils permettant d’échapper au paiement de la taxe d’habitation dès 2018.

Vous vous demandez si vous pourrez bénéficier, en 2018, de l’exonération de la taxe d’habitation ? Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé mercredi 13 septembre, au Club de l’économie du Monde, les plafonds de revenus ouvrant droit au dispositif.

Les seuils à connaître

Selon les propos du ministre, l’exonération sera possible :

  • jusqu’à 30 000 € de revenus annuels, soit 27 000 € de revenu fiscal de référence (RFR), en tenant compte de l’abattement de 10 %, pour une personne seule ;
  • jusqu’à 48 000 € de revenus annuels, soit 43 000 € de RFR, pour un couple ;
  • jusqu’à 54 000 € de revenus annuels, soit 49 000 € de RFR, pour un couple avec un enfant.

Trois Français sur 10

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron a promis une exonération de taxe d’habitation sur la résidence principale pour 80 % des foyers, en trois paliers, jusqu’en 2020. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a confirmé le 24 août la mise en œuvre de cette promesse, expliquant que la réforme allait concerner « 30 % des Français » l’année prochaine.

La taxe d’habitation finance une partie du budget des communes et des intercommunalités. Les élus municipaux craignent de voir disparaître une partie des ressources des collectivités. Une inquiétude que tente d’apaiser l’exécutif qui s’est engagé à compenser les pertes, tout en les incitant à baisser les dépenses.

 

© Timour Aggiouri – Dossier Familial – octobre 2017